mercredi 18 mai 2011

VAN GOGH. L’ARGENT, L’OR, LE CUIVRE, LA COULEUR.

L’argent, l’or, la couleur, la dette, le sacrifice, la religion et le commerce d’art dans la vie et l’œuvre de Vincent Van Gogh.

« avec un soleil qui inonde tout d’une pluie d’or fin » (Vincent Van Gogh)

Descendant de « tireurs d’or » et de marchands d’art, Van Gogh opte pour la peinture et la pauvreté. L’argent hante cependant son œuvre et sa vie. D’où une équivalence entre la peinture et l’argent, entre la couleur (pigment, matière colorée) et la richesse. Vincent produit une peinture « riche », qui vaudra un jour de l’or, et couvre ses toiles de couleurs solaires, métalliques et dorées. De joailleries. De couleurs de bronze et d’or fondus.
La double dimension solaire et sombre de la peinture de Van Gogh se décline à l’aune de l’argent, de la dette et du sacrifice. Et s’articule ici au travers des œuvres de Claude Lévi-Strauss, Max Weber et Antonin Artaud.
Art, argent et religion se rejoignent. Vincent se retrouve écartelé entre une éducation protestante, qui justifie la richesse temporelle et le catholicisme d’un Bossuet privilégiant ce qu’il nomme une « céleste monnaie ».

TABLE DES MATIERES

Sommaire :

INTRODUCTION : VAN GOGH, L'ART ET L'ARGENT

I - VAN GOGH, TIREUR, PESEUR ET CHERCHEUR D'OR

Une lignée de marchands d’art.
Le "louis d’or" : un soleil divin
Le dieu « Mammon » et les puissances de l’argent
La palette du peintre
Le dessin ou la couleur
Vendre. Van Gogh veut-il vendre ?
La dette : don et contre-don
La "Gloire" de Van Gogh
Van Gogh lecteur d’Emile Zola : le peintre, le marchand
La rançon de la dette : un travail de forcené
Une peinture solaire
Le jaune, l'orangé, le bronze
La Maison jaune (1888) : la maison des tournesols
Un projet d'association d'artistes
Le statut singulier de Théo, ami, frère, marchand et créateur
L'"avoine de grâce"

II - DETTE. DEPENSE. DON ET CONTRE-DON : L'ALCHIMIE SOLAIRE DE VINCENT VAN GOGH

Une œuvre au noir
"Rayon noir" et "rayon blanc" : une crise spirituelle et familiale
Des couleurs métalliques, arrachées comme les métaux à la terre
Des couleur de terre
Une civilisation du cuivre : Lévi-Strauss et les « enfants du corbeau »
Les « Mangeurs de pommes de terre » (1885)
Arc-en-ciel et polychromie
Artaud et Van Gogh : une opération d'alchimie sombre
La fournaise picturale
L’épilepsie picturale.

III - LE "CHRIST RÉMUNÉRATEUR"

Ors et lumières du crépuscule
Van Gogh, Max Weber et l'éthique protestante
La "Résurrection de Lazare" 1888 [d'après Rembrandt]
Ary Scheffer, Le "Christ rémunérateur"
Bossuet : la "céleste monnaie"
Travail et récompense : "l'ouvrier du Christ"
Une rédemption solaire
Le Moine soldat et le Peintre ouvrier
Le Don de Dieu
La pesée des âmes

Van Gogh. L'argent, l'or, le cuivre, la couleur.

5 commentaires:

  1. Bonjour, nous sommes actuellement en Première ES en pleine composition d'un TPE portant sur la représentation de l'argent dans l'art pictural au XIXème siècle en France, avec comme problématique " Comment la richesse et la pauvreté sont-elles représentées dans l'art pictural en France au XIX ème siècle?".
    Après avoir longuement étudié "L'art et l'argent" de Jean-Joseph Goux qui sera l'objet de notre ouverture sur le marché de l'art et les valeurs des tableaux, nous nous sommes procuré votre livre "Van Gogh. L'argent, l'or, le cuivre, la couleur." qui nous aide également. Nous aimerions savoir si vous auriez des idées ou des suggestions concernant notre étude: tableaux, peintres, ouvrages, autres éléments...
    Comment introduire la toile "Les mangeurs de pommes de terre" ?
    Merci d'avoir pris le temps de lire notre message

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      La Toile de van Gogh, "Les Mangeurs de pommes de terre", est un très bon exemple pour illustrer votre propos, puisque l'on peut jouer sur l'opposition entre le thème ("pauvreté" du sujet, etc., etc.) en développant le contenu de la toile, sa dimension narrative et anecdotique. Et en opposition à cela, la richesse "picturale", les ors, la sublimation, etc.
      Mais ce ne sont que des indications… C'est à vous à bien lire et "ausculter" les toiles.
      Et à lire aussi et tenter de dominer, synthétiser les analyses de ce livre, "Van Gogh, l'argent, l'or, le cuivre, la couleur".
      C'est un beau sujet.
      Bonne recherche et bon exposé (ou dossier ?) à toute l'équipe.

      Supprimer
  2. Bonjour,

    après réflexion, je pense que vous pourriez aussi consulter le petit livre paru en même temps que Van Gogh, l'argent, l'or, le cuivre, la couleur :

    "l'être de l'étant de la tatane" de Van Gogh

    qui porte sur les Souliers de Van Gogh
    et qui traite aussi de la pauvreté :
    les souliers de "prolétaire"
    en particulier les pages 41 à 74
    Surtout la fin
    Il y est beaucoup question de la misère au XIXe siècle
    et des "vêtements" des pauvres.

    ces deux liens :

    http://www.20minutes.fr/livres/1262541-20131212-l-etre-etant-tatane-van-gogh-florence-meredieu-chez-blusson-paris-france

    http://www.editions-blusson.com/pages/xtatane.html

    Voilà : bonne chasse !

    Van Gogh demeure (avec Millet) un des grands peintres de la "pauvreté" au XIXe

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    nous vous remercions de vos conseils qui s'avèrent précieux, nous allons prendre en considération et analyser cette dualité dans "Les mangeurs de pommes de terre", entre d'une part le thème, et de l'autre la richesse picturale que vous décrivez.
    Oui, nous pouvons appeler cela un dossier. Notre travail dure quasiment tout le long de l'année scolaire et consiste à préparer un examen oral, nous prendrons comme support un magazine que l'on fera imprimer chez un professionnel.
    Nous analyserons donc "l'être de l'étant de la tatane" qui peut enrichir considérablement notre recherche. Merci pour toutes ces informations.
    Dans le cadre de notre ouverture, nous aimerions prendre contact avec Jean-Joseph Goux afin de lui poser quelques questions. Pourriez-vous, si cela est possible, nous faire part de son adresse mail ?

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Tout le long (ou presque) de l'année. C'est un vrai travail ! J'espère que vous y aurez pris du plaisir.

      Bien entendu, il est bien que vous puissiez interroger Jean-Joseph Goux. - Afin de respecter la confidentialité du tout, pouvez-vous me transmettre votre mail (que je ne publierai pas sur ce site). Je transmettrai alors ce mail à Jean-Joseph Goux, qui pourra entrer en contact avec vous (par votre mail).

      Merci à vous. Et de bonnes fêtes à toute l'équipe du dossier.

      Supprimer