dimanche 2 mars 2014

ARTAUD / VAN GOGH. Rencontre avec Florence de Mèredieu.

Couverture et 4e de couverture de Van Gogh/Artaud.
Ciné-roman Ciné-peinture (2014).

L'Écume des Pages
et Les Éditions Blusson

vous invitent à une rencontre

avec Florence de Mèredieu
à l'occasion de la parution de

VINCENT VAN GOGH
ANTONIN ARTAUD

CINÉ-ROMAN, CINÉ-PEINTURE


Le Jeudi 13 mars, à partir de 19h00

Librairie L'Écume des Pages
174 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris
Tél : 01 45 48 54 48

ARGUMENTAIRE

Interné 9 ans dans les hôpitaux psychiatriques, Artaud regagne Paris en mai 1946. Il a vécu la période de l’Occupation dans les asiles de Ville-Evrard et de Rodez, et demeure marqué par le bombardement atomique de Nagasaki.

Au Musée de l’Orangerie s’ouvre, en janvier 1947, une exposition Vincent Van Gogh. La visite de l’exposition, les lettres de Van Gogh à son frère ébranlent le poète. Dans les semaines qui suivent, il rédige « Van Gogh le suicidé de la société ».

Texte de voyant. Texte apocalyptique. La peinture de Van Gogh s’y révèle atomique, lézardée, fissurée. Rhizomatique. Artaud et Van Gogh se font face. Ils se retrouvent happés l’un dans l’autre, entraînés, broyés, tour à tour fragmentés dans le maelström de la touche de l’un, la graphie nerveuse et électrique de l’autre.

VAN GOGH / ARTAUD.
CINÉ-ROMAN. CINÉ-PEINTURE.
L’univers entre dans un processus de déflagration généralisée. La trame de leurs œuvres se fissure. Disséminées, les touches, les boucles de l’écrit et les hachures du trait forment une matière riche. Dense. Qui ouvre la porte aux audaces de l’art moderne et contemporain… Les André Masson et Jackson Pollock, Soutine et Fautrier, Francis Bacon et Cy Twombly.

PASSER OUTRE
PLONGER
DANS LA PEINTURE
L'ÉCRITURE
LA NÉVROSE
LA GUERRE
LE DESSIN
LA TRAME
LE TRAIT

Le livre aux Éditions Blusson

2 commentaires:

  1. Chère Madame ,
    Je m’appelle Erica Ruck, je suis italienne et je suis en troisième année de doctorat en Philosophie à Paris VIII. Ma recherche vise à étudier la pensée visuelle chez Nietzsche et Artaud. J’ai lu vos texte sur Artaud et j’ai les ai trouvés très intéressants. J’aurais voulu vous contacter pour vous rencontrer ; alors que se présente cette belle occasion de vous voir présenter un autre livre su Artaud. Je viendrai avec plaisir. Cordialement Erica Ruck

    RépondreSupprimer
  2. Première critique de l'ouvrage :

    http://savatier.blog.lemonde.fr/2014/03/21/vinvent-van-gogh-et-antonin-artaud-singuliere-confrontation/

    RépondreSupprimer