jeudi 26 mars 2009

Le Monde d'ANDY WARHOL

L'actualité me remet en mémoire une très ancienne découverte. Celle, dans les années 1970, de l'univers FLASHY d'Andy Warhol et de la Factory. En 1982, connaissant mon goût pour le peintre, Art Press me demande un article pour un spécial "Audiovisuel". Repris dans "Hôtel des Amériques", le texte est consacré au traitement par Warhol des médias, à son intérêt pour la télévision. Il s'achève sur les visages, ce fameux traitement des visages qui est le sien, propre à sublimer tout un chacun, à transformer en icône artistique ceux qui furent dans la vie de passagères icônes du spectacle, du show-biz ou du monde politique. - Plus de 20 ans plus tard, en 2006, je reviendrais, dans une conférence à Bruxelles, sur le goût prononcé de Warhol pour la catastrophe, le fait divers, l'événement : "Ce qui arrive... d'Andy Warhol à Paul Virilio" ("Les Formes contemporaines de l'art engagé", Bruxelles, La Lettre volée/Iselp, 2007). - Warhol fait aujourd'hui partie du quotidien. Ses figures, son art, son personnage même sont devenus "très mode" ! Espérons que les visages créés conserveront dans l'esprit des visiteurs des expositions en cours quelque chose de leur aura. De leur beauté. Que l'exposition ne se résume pas à n'être qu'ANDY WARHOL AU PAYS DES PHARAONS de la quotidienneté !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire